• Berlusconi et le CPE

    Les monstres ont ceci de vertigineux qu'il est presque toujours difficile de les abattre. A l'exemple de l'hydre de l'Herne dont il fallait trancher les sept têtes d'un coup sous peine de les voir repousser, il semble bien que les Italiens n'aient pas tranché suffisamment dans le vif du sujet lors de la dernière consultation électorale...

    Berlusconi est affaibli. Il ne gouvernera sans doute pas de sitôt mais il est loin d'être totalement mort... Et ceux qui ont pu juger de près sa monstruosité tant physique (cou de taureau, cheveux sansonniens impeccablement teints, mimétisme mussolinien, répertoire varié dans l'invective) que morale (dénie total de l'idée démocratique, populisme larvé, encouragement des plus bas instincts de ces concitoyens, mépris pour la justice) sont en droit d'être inquiets. Berlusconi, tel le Phoenix tentera de revenir aux affaires. Nous n'avons pas dit et à dessin « revenir en politique », car la politique n'existe pas pour lui. Elle se confond assez bien avec la seule idée qu'il respecte : s'en mettre plein les fouilles.

    A l'exemple de ce monstre de chair et d'os, il est une autre transmutation du politique, tout à fait effrayante, qui ne s'est malheureusement incarnée que dans ses atours les plus hideux : nous voulons bien sûr parler de la Loi sur l'égalité des chances.

    En se focalisant sur le CPE, les citoyens et les syndicats sont bien sûr parvenus à mettre à bas une des têtes les plus monstrueuses du Léviathan... Dans le même temps, ils ont fini par délaisser de petites caboches teigneuses qui peuvent encore causer du tort. Nous ne citerons qu'une autre disposition de la Loi sur l'égalité des chances : le contrat de responsabilité parentale. Déjà mis en œuvre par les conseils généraux, il prévoit la suspension des allocations familiales des parents notamment en cas d'absentéisme scolaire des enfants. Outre que cette disposition est directement inspirée du Front National, elle est emblématique d'une autre caractéristique de ces Monstres de tout poil qui hantent depuis la nuit des temps nos pires cauchemars. En général, les Stremons s'attaquent d'abord aux personnes les plus faibles, les plus vulnérables, les plus isolées, plutôt qu'au héros fringuant revêtus d'une armure (on peut être un monstre plus moche que Marine Le Pen, ça veut pas dire qu'on est gollio pour autant).

    Tout ça pour dire, même si à chaque jour suffit sa peine (et ses joies ! Champagne rien que pour la tronche déconfite de ce brutto stronso de Berlusconi) qu'on en a pas fini avec les monstres... Demain encore, il faudra se retrousser les manches pour leur faire face et repousser leur mauvaise haleine fétide hors de notre zone de respiration.

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:35
    Mais on va pas bouder notre
    plaisir...
    2
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:35
    Ah ça non
    sûrement pas !!!
    3
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:37
    oui
    tous contre les monstres de bon matin!
    4
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:39
    Merci Vyolette
    pour cette remarquable intervention... Prête à donner son corps aux monstres, ça c'est de l'abnégation ! / Demain, je parlerais d’un autre phénomène curieux : le dédoublement de la personnalité chez des monstres apparemment sains de corps et d’esprit
    5
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:46
    c'est de
    moi que tu parles la... (si, si je me suis reconnue...)
    6
    Mardi 11 Avril 2006 à 08:49
    Ou bien de moi
    Violette. On est tous un peu monstrueux dans le genre. Mais chut, faut rien dire.
    7
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:02
    Moi
    J'adore être monstrueux !!!!
    8
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:03
    ça je sais
    Monsieur Mc Léon, je vous ai déjà lu.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:06
    baribal
    Ha j'adore le "Monsieur Mac Léon" !... J'aime qu'on respect le Mac... Nom d'diu ! Quand on parle des monstres et de l'italie... J'm'marre... Je repense au film les monstres ! :)))
    10
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:08
    C'est normal
    Dino Risi (qui a filmé Les Monstres) est un de mes réalisateurs préférés. Il a directement influencé ce blog.
    11
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:11
    baribal
    Bah rien que pour ce truc... Môôônsieur Mac Léon daigne te blogroller ! Non ne me remercie pas, non ne pleure pas... mac est généreux aujourd'hui...
    12
    Mardi 11 Avril 2006 à 09:42
    Ouep mais le problème
    c'est que c'est pas encore joué pour ne plus sentir l'haleine fétide du Cavaliere. Il fait beau pourtant... Comme quoi, ce n'est pas forcément lié. Bien le Bon Jour M'sieur Baribal.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :